CHIRURGIEN – PRÉVOYANCE

Prévoyance santé chirurgien

La prévoyance pour les chirurgiens

Vous être médecin chirurgien libéral et vous souhaitez connaître le fonctionnement de votre régime obligatoire ? L’indemnisation de votre régime obligatoire «  LA CARMF » est bien souvent insuffisante pour préserver votre niveau de vis et celui de votre famille

Lorsqu’une maladie ou un accident survient, tout ce que vous avez construit peut être mis en péril. Le contrat de prévoyance «  médecin chirurgien libéral » vous offre un ensemble de garanties indispensables pour préserver vos revenus en cas d’incapacité de travail, de perte totale et irréversible d’autonomie et protéger vos proches en cas de décès.

Souscrire à un contrat de prévoyance pour chirurgien : que choisir ?

Faites le point avec nos experts afin de réaliser un audit complet de votre niveau de protection actuelle et nous vous apporterons la meilleure solution. Grâce à nos conseils et notre accompagnement expert, vous découvrirez ainsi quel est le meilleur régime prévoyance pour chirurgien, fonction de votre situation, de vos besoins et de votre budget.

VOTRE RÉGIME OBLIGATOIRE : CARMF

Personne qui prend part, habituellement ou par direction suivie, à l’établissement d’un diagnostic ou au traitement d’une maladie ou d’affections chirurgicales, congénitales ou acquises, par actes personnels, consultations verbales ou écrites ou par tous autres procédés (code de la Santé publique). Les médecins sont soumis aux obligations définies par la loi et le Code de déontologie. Ils doivent exercer leur profession dans l’indépendance professionnelle et financière.

ARRÊT DE TRAVAIL

Le montant des cotisations est calculé en fonction des revenus non salariés de l’avant dernière année, et est divisé en 3 catégories:
– Classe A : revenus inférieurs à 40 524 € (1PASS)
– Classe B: revenus de 40 524 € (1PASS) à moins de 121 572 € (3PASS)
– Classe C : revenus supérieurs ou égaux à 121 572 196 € (3PASS)

INVALIDITÉ / DÉCÉS

EXEMPLE

Un médecin ayant un revenu de 65K € annuel est en arrêt de travail durant 6 mois.

Pendant les 3 premiers mois, il ne percevra aucune indemnité. A partir du 91ème jour d’arrêt de travail, il percevra 98,90 €/jour durant les 3 mois suivants soit 2967 €/ mois soit un manque à gagner de 2449 €/ mois

QUELS SONT LES CRITÈRES DE SÉLECTION D’UN CONTRAT DE PRÉVOYANCE ?

Besoin d’un rendez-vous ?
Vous avez une question ?

Menu